Battus en match de préparation 2-0, Grougi les Brestois savent où ils mettent les pieds à Guy-Piriou dans l'antre des Thoniers de Julio Donisa. Photo : RLB

Brèves

us concarneau - stade brestois

CDF - 8e tour - Stade Guy-Piriou

us concarneau vs brest

Samedi 2 décembre 2017 à 15 h

Vendredi 1er décembre 2017 / BéA

Stade Brestois nous voilà...

Jean Marc Furlan et ses troupes seront à n'en pas douter dans leurs petits souliers demain après-midi à Guy-Piriou face à des Concarnois qui ont repris du poil de la bête et de la hauteur avec trois succès consécutifs et 14 buts marqués dont la moitié en Coupe de France face au Golden Lion de Saint-Joseph. Une Coupe de France que les Thoniers affectionnent et qui ont déjà épinglé à leur palmarès des équipes de L2  comme Nantes, Niort et Dijon avant de pousser Guingamp (L1) dans ses derniers retranchements. Qu'en sera-t-il des Nord-Finistériens attendus comme au coin du bois sur la butte de Kérampéru ? Ce sera chaud c'est sûr...

Brestois et Concarnois se sont déjà rencontrés au mois de juillet lors d'une rencontre amicale à Landivisiau et surprise, ce sont les Thoniers qui avaient pris le pas physiquement et au tableau d'affichage sur les pensionnaires de L2 (2-0) ce qui semblait un comble et avait fait dire à Jean-Marc Furlan, le coach brestois : « On a beaucoup de travail à faire mais c'est mieux de perdre en amical, ça remet tout le monde à l'heure ». (1)

Depuis l'eau a coulé sous le pont de Recouvrance et de celui du Moros et les données ne sont plus les mêmes.

Pour arriver à ce huitième tour de cette compétition, si les Concarnois n'ont pas fait de détails en infligeant un 7-0 bien tassé aux Antillais du Golden Lion, le Stade Brestois s'est largement imposé sur la pelouse de Plédran (R2) 5 à 0. Les attaquants ont donc fait feu de tout bois. Le feront-ils lors de ce 8e tour pour atteindre les 32es de finale ? Les défenses auront leur mot à dire. Celle de Brest a encaissé neuf buts lors des cinq dernières rencontres de championnat dont quatre à Lorient tandis que son homologue de Concarneau s'est inclinée sept fois. En revanche, le week-end dernier face à Sochaux et Marseille Consolat les réseaux défensifs des deux Finistériens sont demeurés hermétiques.

Et bon point pour les Brestois, ils ont joué à dix une bonne partie du match puisque Sissoko a été exclu (un rouge direct) dès la 24e minute mais Larsonneur dans les cages a fait un grand match en réduisant à néant tous les tentatives des attaquants sochaliens. Du même coup, le club nord-finistérien a mis fin à sa mauvaise série de deux nuls et trois défaites. Problèmes pour Jean-Marc Furlan, Sissoko ne jouera sans doute pas à Concarneau.

- « Il y a eu 25 minutes de qualité, après ce n'était plus du football » lançait un brin énervé le coach brestois à l'issue des débat. C'est parti en vrille... On se pose des questions. (en parlant de l'arbitrage) Cela devient lourd ». (1) Et de terminer par un éloge sur son gardien : « Il a fait un grand match ». (1)

De son côté, Concarneau a enchaîné deux succès en championnat (Cholet et Marseille Consolat) et n'est plus relégable et ce sous la houlette de Julio Donisa et Saïd Idazza souvent intenables dans leurs raids offensifs soutenus par un excellent Jérémy Drouglazet et le travail de sape dans l'entre-jeu de Maël Illien. Sans compter les montées rageuses des latéraux Jaffray Nsimba et Kelly Irep capables de mettre la pagaille sur leur flanc respectif. Les Marseillais l'ont appris à leurs dépens.

- « On a fait une entame de match difficile, on ne concrétise pas nos situations et on marque sur le gong. Cela a eu un impact psychologique sur l'équipe à la mi-temps », analysait Nicolas Cloarec à l'issue des débat avant de rajouter, après la pause, on a continué à aller de l'avant tout en restant prudent et équilibré ce qui fait que l'on marque le deuxième but. C'est bon pour la confiance, je suis très heureux pour les joueurs qui souffraient de l'absence de résultat. C'est bien de sortir de la zone de relégation. » (1)

Et c'est aussi bon pour le moral avant d'affronter les Brestois ce samedi lors d'un match de gala entre clubs qui s'estiment et qui visent tous les deux la qualification pour les 32es de finale de la Coupe de France. Mais les cadeaux resteront aux vestiaires car les Brestois voudront faire respecter la hiérarchie et les Thoniers créer la surprise devant des supporters acquis à leur cause. Et une victoire de Guillaume Jannez et ses équipiers serait de bon augure avant le déplacement à Avranches et finir l'année à Grenoble ce qui n'a rien d'une sinécure. Comme le prochain déplacement des Brestois mercredi dernier à Clermont, le troisième de L2, où Johan Gastien retrouverait son entraîneur de père qui coach le club clermontois. Malheureusement pour lui il n'a pas fait le déplacement. Un match que les Brestois littéralement « bouffés » avant la pause ont gagné grâce à deux buts de Charbonnier et un grand Larsonneur (taille XXL dixit Furlan) dans les cages. Auront-ils ce débat enlevé dans les jambes samedi ? La confrontation ne sera pas en effet de tout repos et périlleuse pour les Ty Zefs bien chanceux à Clermont puisque 4-0 pour les Auvergnats à la pause n'aurait pas été scandaleux.

Une occasion aussi pour le virevoltant Vincent Richetin de retrouver une équipe dans laquelle il a évolué deux saisons (2006 à 2008). Pour cette rencontre placée sous le signe du derby finistérien d'envergure (le dernier en Coupe a eu lieu en 1982), Nicolas Cloarec sauf casse de dernière heure, devrait faire confiance au groupe qui a disposé de Marseille Consolat, le gardien Théo Guivarch, sorti sur blessure avant le terme de la rencontre, devrait être en mesure de garder les cages avec le brio qu'on lui connait. Il jouera sans doute avec un casque de protection. Il est possible aussi qu'il fasse appel à Maxime Toupin qui a repris avec la « réserve » samedi dernier.

Côté brestois, Jean-Marc Furlan qui possède un effectif riche risque de faire tourner ce dernier mais jusqu'à nouvel ordre, il déplacera un groupe au complet puisque Butin et Castelleto ménagé contre Clermont seront à Guy-Piriou.

Le groupe des Thoniers : Guivarch, Nsimba, Jannez, Sinquin, Irep, Illien, Richetin, Drouglazet, Edjouma, Idazza, Donisa, Gégousse, Koré, Lasimant, Romil, Toupin, Demazeau (g). Entraîneur : Nicolas Cloarec.

Le groupe brestois : Fabri, Léon, Bernard, Chardonnet, Castelletto, Henry, Weber, Coeff, Berthomier, Grougi, Faussurier, Pi,  Autret, Charbonnier, Butin, H. Diallo. Entraîneur : Jean-Marc Furlan.

(1) Sources : Le Télégramme, ouest-france

le 8etour

journee

Les résultats...

le live National

live

Suivez le match en direct...

la feuille de match

Les compositions d'équipes...
Les buteurs du match...

lire...